Elaboration de nos champagnes

La viticulture


Le vignoble des Champagnes Pierre PINARD se situe uniquement sur la commune de Sézanne. Les vignes sont l’objet d’une très grande attention. « la qualité d’un vin de Champagne prend naissance au vignoble ».
Notre exploitation familiale est adhérente du premier Groupement de Développement Viticole de la Champagne et ce depuis sa création, il y a 20 ans. Un ingénieur viticole passe chaque semaine observer notre parcelle témoin et nous prodigue des conseils personnalisés. Cela nous permet d’effectuer une lutte raisonnée contre les parasites de la vigne : « le bon produit, au bon moment et au bon endroit ». Nous limitons ainsi le nombre de traitements au strict nécessaire.
A la vendange, fin septembre, les raisins sont coupés manuellement par des vendangeurs.Les grappes sont transportées au pressoir dans des caisses contenant environ 45 kg.



Le pressurage


Les raisins sont pesés puis versés dans le pressoir qui contient 8000 kg. Ce pressoir, de type pneumatique, est agréé qualitatif dans le cadre de la Charte de qualité.
Le pressurage doit être à la fois doux et rapide afin que le jus de raisins noirs ne soit pas en contact trop longtemps avec la peau. En effet, il faut obtenir un jus le plus blanc et le plus clair possible. Des 8000 kg de raisin, 51 hectolitres sont extraits ; soit 160 kg pour 1 hl.
Les jus ou moûts sont séparés en 2 fractions :
- La cuvée pour 41 hl, elle est constituée des premiers jus, les meilleurs.
- La taille pour 10 hl
Les Champagnes Pierre PINARD sont élaborés uniquement à partir de la cuvée.



La vinification


Le jus de raisin est logé en cuves inox thermorégulées pour limiter la température en cours de fermentation à 18°. Le vin est ensuite soutiré (changé de cuve) à plusieurs reprises pour l'éclaircir puis filtré. En janvier ou février, les vins sont assemblés. Cet assemblage consiste à « mélanger » les vins issus de raisins blancs et ceux des raisins noirs dans des proportions propres à chaque Maison de Champagne et en fonction des cuvées que l’on souhaite élaborer. Des vins de réserve sont également ajoutés à ce moment. Ceux-ci permettent d’obtenir une qualité et un goût constant d’une année à l’autre.



Le vieillissement


Au printemps le vin est prêt à être mis en bouteilles. Des levures et du sucre sont ajoutés pour provoquer la fermentation en bouteilles. Celles-ci sont ensuite couchées (sur lattes) pendant 2 à 3 ans. C’est ainsi que vont naître les bulles et la mousse ; une température de 10 à 12° est nécessaire durant la prise de mousse pour obtenir des bulles fines et persistantes. La fermentation en bouteille provoque un dépôt. L’opération de remuage consiste à faire descendre ce dépôt dans le goulot afin de pouvoir l’éliminer. Puis le goulot est plongé dans un liquide réfrigérant. Un glaçon se forme. La bouteille est ensuite relevée et la capsule retirée. Sous les 6 bars de pression le glaçon et le dépôt sont expulsés (c’est le dégorgement).La bouteille est alors complétée d’une liqueur de dosage. Le Champagne Brut contient peu de liqueur, le Demi-sec davantage.
Enfin, la bouteille est bouchée définitivement avec son bouchon en liège. Après quelques mois de repos, la bouteille sera revêtue de sa coiffe et de son étiquette.

Web-Concept.eu©2017

Visiteurs : 30113   Aujourd\'hui : 15   En ligne : 1

"L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération".     Mentions légales